Les petits béchers font les grandes expériences !

Les petits béchers font les grandes expériences !

Gandalf le blanc

Gandalf le blanc, le retour du roi

 

 

- "Hahahaha ! Vous n'avez aucun pouvoir ici Gandalf le gris" (Théoden en mode vieux schnock)

 

- (petite musique sacrée "haaaaaaaâ !")

 

- Hahaa ! Et bim dans ta face Sarouman, mes vêtements sont d'une blancheur éclatante (Gandalf)

 

- "Oh non ce n'est pas possible ! Comment fait-il pour avoir des vêtements aussi blancs ?!" (Sarouman)

 

- Et bim ! Coup de bâton !

 

 

 

Là est toute la question, comment Gandalf fait-il pour passer de gris à blanc éclatant ? Dans le livre il est précisé que "il est renvoyé sur terre car sa tâche n'est pas finie", mais devant cette explication un peu oiseuse le chimiste ricane doucement et un mot lui vient en tête : azurants !

  

 

 

 

 

 

Juste le blanc ;)

 

Tout d'abord précisons ce qu'est "le blanc" : c'est un mélange de toutes les couleurs. Lorsque la lumière arrive sur un objet, pour que ce dernier nous apparaisse blanc, il faut donc qu'il renvoie vers nos yeux toutes les longueurs d'ondes du spectre visible (donc toutes les couleurs). 

 

Si un objet absorbe une couleur du spectre visible, il apparaît de la couleur complémentaire. Et s'il absorbe toutes les couleurs il est noir. On peut donc déterminer les couleurs qu'un objet absorbe grâce au cercle chromatique.

 

 

La couleur absorbée est à l'opposé de la couleur que l'on observe :

 

 

 

 

- Mais dis-moi Jamy, quel rapport avec notre cher ami Gandalf ?

 

- Et bien c'est très simple...

 

 

Le souci que devrait avoir notre ami Gandalf, c'est que ses vêtements sont faits de coton. Le coton est composé essentiellement de cellulose : un polymère (répétition d'un même motif chimique) de D-glucose.

 

 

 

 

 

 

Les fibres du coton proviennent donc de ces longues chaînes, liées entre elles par des liaisons hydrogènes (liaison électrostatique entre un hydrogène et un oxygène ici, un peu moins forte qu'une véritable liaison covalente).

 

 

 

 

 

 

Le principal souci du coton c'est qu'il absorbe dans le bleu, ainsi normalement tous nos habits faits de coton devraient nous apparaître jaunâtre (couleur complémentaire du violet-bleu).

 

Pour pallier à ce problème, notre ami Gandalf, vraiment en avance sur son temps à bien pris soin d'ajouter des azurants optiques à sa magnifique cape blanche.

 

 

 

Les azurants

 

Les azurants optiques sont des composés qu'on ajoute aux vêtements (environ 1% en masse), pour que ces derniers apparaissent blancs et non jaunâtres, voir même "plus blanc que blanc".

 

Les azurants sont souvent des dérivés de stilbène et possèdent des groupements sulfates. Ces groupements rendent la molécule polaire et donc lui assurent une bonne solubilité dans l'eau (ce qui est important car les azurants sont très utilisés dans les lessives).

 

De plus ces groupements sulfates vont permettre à l'azurant de se lier à la cellulose par des liaisons hydrogènes (encore et toujours). Les liaisons se font entre les oxygènes de l'azurant (groupement sulfate) et les hydrogènes des alcools de la cellulose.

 

 

 

 

 

L'azurant a cette capacité d'absorber la lumière dans l'ultra-violet (il est donc incolore). Cette absorption lui confère une importante énergie : la molécule est alors dans un état excité et va donc pouvoir libérer son surplus d'énergie sous forme de chaleur ou en émettant de la lumière : c'est la fluorescence !

 

Les azurants sont donc des molécules fluorescentes : elles peuvent donc émettre de la lumière et notamment de la lumière bleue (vers 400-500 nm), ainsi elles complètent la couleur manquante dans le spectre, que la cellulose avait absorbée.

 

 

Mais ce n'est pas tout, car en plus de renvoyer toutes les couleurs, l'azurant émet de la lumière : d'où ce blanc éclatant, que l'on qualifie souvent de "plus blanc que blanc".

 

 

 

 

 

 

                 

 

Lessive avec des azurants optiques

 

 

 

En bonus voici le fameux sketch de Coluche où il se moque des lessives qui lavent "plus blanc que blanc" !

 

 

 

 

 

Bibliographie

 

 

 

 

 

Autres articles

 

 

 

           

 



01/05/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser